C'est Serge qui vous l'a dit, le 22 mars 2021

serge-120

Temps de lecture : 2 min

L’Iton, un enfant sauvage devenu sage

En 1880, c’est sous les traits d’un jeune bambin qu’Emile Décorchemont choisit de représenter l’Iton pour le projet de la fontaine monumentale qui orne aujourd’hui la place du Général de Gaulle.
Ce souriant enfant fut pourtant bien malmené au fil des siècles. Alors que petit garçon, il prenait ses aises au fond de la vallée, s’étalant en de nombreux endroits, créant mares et zones humides, c’est d’abord les romains qui asséchèrent les lieux. Ensuite, pour dompter cet « enfant sauvage », les romains lui creusèrent un canal pour dresser cette « forte tête ».

Au Moyen âge, il fut exploité par les habitants d’Evreux à des fins économiques. Ils l’obligèrent à travailler en exploitant sa force hydraulique. Il dut faire tourner la roue à aube de nombreux moulins pour moudre le grain, activer le soufflet des forges. L’Iton fut aussi enrôlé de « force » au service de défense de la ville. Il se vit adjoindre des fossés défensifs à remplir d’eau pour empêcher les ennemis d’approcher des remparts.
Notre pauvre Iton fut maltraité et connut même jusqu’au XXème siècle la pire humiliation : servir de tout à l’égout. A tel point que l’Iton décida de changer de couleur, désormais il serait « vert sale ». Excédé de recueillir tous les déchets, il voulut se venger, il fut pris d’une colère qui le fit sortir de son lit et pour monter jusqu’à 1.50m en 1881.

Heureusement, après la seconde guerre mondiale, l’Iton devint un « enfant modèle » : fini d’être le tout à l’égout de la ville. Son teint redevint clair et transparent. A tel point qu’on créa pour l’enfant chéri de la cité, le miroir d’eau.
Plus tard en 2001, place du Général de Gaulle, on lui permis de retrouver son chemin à l’air libre. Et enfin, en 2019, il devint la star de l’ancienne place Sepmanville, devenue lieu d’agrément avec la restauration des vestiges de la principale porte médiévale de la ville.
Depuis, l’Iton a promis qu’il n’inonderait plus jamais la ville, et qu’il accueillerait poissons et canards pour le grand plaisir des petits.

Ce joli article a été écrit par Serge et rangé dans la catégorie « Brèves du Comptoir »

Si vous en voulez encore, sur la même thématique, nous vous proposons :

Les 10 bonnes idées de l’Hiver

Camille, Philippe, Caroline et Caroline te donnent leurs idées pour passer un bel hiver… malgré le froid et le reste 1 – une balade à la fraîche S’emmitoufler dans un bon manteau, un bonnet, des gants et une grosse écharpe & partir en grande balade dans les forêts, sur les côteaux, la voie verte … […]
C'est Marion qui vous l'a dit, le 6 décembre 2021

marion-120

Evreux, terre d’aéronautique… Une expo digitale !

L’exposition digitale « Évreux, terre d’aéronautique » propose une immersion dans l’histoire qui lie étroitement la ville à sa base aérienne depuis plus de cent ans. En effet, la situation stratégique d’Évreux lui a donné cette particularité d’avoir vu se succéder tous les éléments constituant une riche épopée aéronautique qui a durablement marqué son paysage […]
C'est Marion qui vous l'a dit, le 15 novembre 2021

marion-120

Commémorations du 11 novembre à et autour d’Evreux

Le 11 novembre c’est quoi ? déjà c’est la date de l’armistice de la 1ere guerre mondiale 😉 et du coup, c’est chaque année une cérémonie à la mémoire des combattants et victimes de la guerre 14/18. Si toi aussi tu souhaites rendre leur rendre hommage, voici quelques lieux de rassemblements dans l’agglomération surement proche […]
C'est Caroline P qui vous l'a dit, le 9 novembre 2021

caroline_vignette